Centre Médical Evangélique CME

Linked with Kongosi Onia Mussanzi – Dem. Republic of the Congo.

Le CME fut crée en 1966, de 1′effort de cinq communautés évangéliques et de leurs partenaires en mission: AIM, UFM (maintenant Cross World), WEC, CBMI et CMML. La Communauté des Assemblées de Dieu est devenue le sixième partenaire en 1990. Donc les 7 communautés de l’Eglise du Christ au Congo qui dirigent le CME sont ; Communauté Emmanuel (CE 39), Communauté Evangélique au Centre de l’Afrique (CECA 20), Communauté Baptiste du Congo Nord (CBNC 14), Communauté des « Assemblies of God » (AOG 12), Communauté Nation du Christ en Afrique (CNCA 21), Communauté des Eglises Baptistes du Congo Est (CEBCE 55), Communauté Evangélique de Christ au Cœur de l’Afrique (CECCA 16)
Sur la carte de l’Afrique, à mi-chemin entre le nord et le sud, 1′est et l’ouest vous trouverez Nyankunde. Le paysage de la savane est limité à I’horizon par les Monts Bleus, et à 70 km vers l’ouest par l’immense forêt de l’Ituri. La population de la région s’adonne aux cultures vivrières (manioc, haricot, mais), et à 1′é1evage du gros bétail. L’ancien marché du café s’est effondré. Certains jeunes cherchent de l’or dans les rivières. L’économie de la région stagne en raison des difficultés politiques locales et nationaux.

Le 5 septembre 2002 au matin les et milices fondent sur Nyankunde. En quelques heures la ville de 5000 habitants est passée au peigne fin. L`hôpital est perquisitionné vandalisé des malades sont massacrés sur leur lit. Le personnel se réfugient chez eux. Après de longues négociations 21 Congolaises et expatries parviennent à quitter la ville deux avions de la MAF.

Dix jours plus tard quelque 900 survivants menés par le personnel hospitalier resté à Nyankunde parviennent à quitter en colonne la ville martyre. Leurs témoignages sont effrayants: nettoyage ethnique exécutions sommaires malades égorgés cadavres brûlés pillage vandalisme. «Les actes de barbarie observés pendant les huit jours de calvaire à Nyankunde sont inédits dans l`histoire. Il est impossible de réaliser que pour un affrontement de quelques minutes on dénombre plus de 1000 morts» écrivait fin septembre le comité exécutif du CME.

Les handicapés maintenus à Nyankunde étaient transférés à l’hôpital général de Bunia en octobre 2002. En novembre 2002 l’IEM et l’ISTM de Nyankunde soit reconstitue à Oicha. Une extension de l’ISTM a fonctionnée a Bunia entre novembre 2002 et mai 2003 quand cela a du fermer à cause des affrontements importants a Bunia. Le 4 mars 2003 Le CME a fait ouvert une clinique a Beni. L’IEM de Nyankunde s’est déménagé d’Oicha a Beni en septembre 2003. Le 4 avril 2004 un centre de santé a rouvert à Nyankunde. Le 7 octobre 2004 l’extension de l’ISTM était de retour a Bunia. Le service d’ophtalmologie du CME a travaille à Aru entre octobre 2002 et novembre 2004.

Qu’il nous soit permis d’adresser notre gratitude au Seigneur notre Dieu pour la protection qu’il a assuré au Centre Médical Evangélique de Nyankunde, C.M.E. en sigle, durant les années de déplacement.

Malgré les difficultés du moment, nous avons réussi à poursuivre les objectifs du C.M.E. de Nyankunde. Nous avons :

  • édifié spirituellement nos malades, nos agents, nos élèves et étudiants ainsi que les stagiaires qui venaient dans notre institution;
  • formé les professionnels de santé à l’Institut d’Enseignement Médical de Nyankunde et à l’Institut Supérieur des Techniques Médicales de Nyankunde;
  • produit et distribué les médicaments;
  • offert des soins de qualité à la population qui vit une pauvreté criante;
  • initié des projets de développement communautaire.

Toutes ces activités ; nous les avons réalisé dans nos 5 sites actuels : à Aru, à Bunia, à Nyankunde, à Beni et à Oicha. (Voir tout le rest sur cette page de CME).

Comments are closed.